Certains ont le privilège d’habiter proche de la réserve de Kaw, moi c’est la proximité du lac de petit saut que j’apprécie tout autant. La route déjà pour y accéder est pleine de surprises, (à son actif, de nombreuses rencontres inédites dont le fameux puma et d’autres ophidiens ou mammifères), mais le lac lui est juste un haut lieu de l’observation animalière. et malheureusement du braconnage et de l’orpaillage. La chasse y est totalement interdite, mais les nombreux camp d’orpailleurs illégaux ne se privent pas pour prélever massivement toutes sortes d’animaux, des mammifères aux poissons, en passant par les oiseaux … Tout y passe… Mais je parlerai plus longuement de la chasse et de l’orpaillage dans d’autres articles.

C’était déjà pour moi, à l’époque de Steph, un spot pour y rencontrer les hurleurs roux, ces fameux singes au cri guttural et si puissant qu’il s’entend sur plus de quelques kilomètres. J’ai récemment eu la chance d’y croiser six des huit espèces de primates guyanais, au cours du dernier mois. Les deux autres espèces, à savoir les saki satan et les capucins blancs ne sont présents que dans le sud de la Guyane. Je n’ai pas pu tous les prendre en photos, étonnamment, les plus communs sont ceux que je n’ai finalement pas pu immortaliser. Je nomme les saïmiris et les tamarins.

Je commence par les plus communs, les Capucins brun, Cebus appela

capucin 01capucin 02

Viennent les majestueux et lumineux hurleurs roux de guyane, Alouatta seniculus, aussi appelés babounes.

baboune 01.1baboune 03

Ma première observation aussi franche des mystérieux singes atèles, Ateles paniscus, surnommé singes araignées ou Kwata.

kwata 01kwata 02

Je finis avec le légendaire et discret saki à face pale, Pithecia pithecia, appelé saki à face blanche. Ce petit singe très discret se balade souvent avec des groupes de tamarins. Nous avons eu la chance d’en croiser trois fois en une sortie, malheureusement deux fois trop furtivement pour en tirer des photos correctes. En particulier d’une femelle avec son petit sur le dos. Sur la photo, il s’agit d’un mâle.

saki 01

 

 

12 Comments on “Les primates du lac

  1. Le hurleur roux est magnifique, il paraît soyeux, tout doux ! J’aime bien l’atele aussi !… dommage que la mise au point soit sur les branches sur la première photo !

    Et le saki ! Un singe atypique ! Tu as du être content de le croiser celui-là ! Là aussi, dommage pour la mise au point… mais on s’en « fout », le principal c’est l’observation ! Il me fait penser à un personnage de Comics ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Ouai, difficile d’assurer une mise au point manuelle quand t’es sur un bateau 🙂 à chaque fois le cliché se joue à pas grand chose, et je te parle même pas des lumières constamment changeantes (entre la direction où tu regardes, l’absence ou pas de nuages, là où il est dans les branches … photographier des singes est un exercice difficile 🙂
      Mon préféré c’est aussi le hurleur, même si j’aime beaucoup l’atèle et le saki. Comme tu dis, le saki, j’étais vraiment content 🙂 C’était la première fois que je les croisais et j’arrive à avoir une photo en plus 🙂

      Aimé par 1 personne

      • Ah oui je sais ce que c’est ! C’est presque un sport extrême ! 🙂

        Moi, j’aime le saki mais ce n’est pas seulement sur critère esthétique ! Il faut bien avouer que ce n’est pas le plus mignon ! Je dois être influencé par sa discrétion et sa difficulté d’observation ! Ce qui est rare est toujours plus prisé ! Il n’échappe pas à la règle ! 🙂

        Aimé par 1 personne

      • Tout à fait, les atèles dans cette catégorie ne sont pas mal non plus. C’était la première fois malgré quelques rencontres qu’ils sont restés posés un peu. Très chassés, ces grands singes sont devenus très farouches alors qu’à la base ils sont très curieux et territoriaux, jusqu’à jeter des branches aux intrus qui sont sur leurs territoires !

        Aimé par 1 personne

      • Tu veux dire que si tu entres sur leur territoire, ils te jettent des trucs dessus ? C’est marrant, on rencontre ce genre de comportement chez certains humains ! 😀

        L’atèle, j’en ai vu un au Costa Rica, mais j’étais en voiture… je l’ai entraperçu on va dire plutôt !

        Aimé par 1 personne

      • ouai, ils sont assez violent avec les intrus au départ, très curieux pourtant, et après ils s’habituent. Je me suis fait jeté une fois des branches dessus par un kwata, sinon c’est des témoignages que j’ai d’amis parti en mission scientifique là où les kwatas sont encore curieux parcequ’ils ne croisent pas d’êtres humains 🙂

        Aimé par 1 personne

      • ouai du coup, ici un animal a au moins 4 ou 5 noms, entre le créole, le français, l’amérindien, le brésilien, le latin, le sranatango …

        Aimé par 1 personne

    • Une expérience unique à chaque fois 🙂 En particulier avec les singes, c’est génial, entre les fois où on s’est fait pisser dessous, les fois où ils nous jettent des branches, les fois où ils nous réveillent parce qu’ils crient juste au dessus du campement … et les fois où ils restent tranquillement à t’observer dans un face à face plein de sérénité.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :