Haaaa la vipère. Le grage, comme on l’appelle ici. Ce serpent est source de bien des fantasmes, malheureusement, souvent très négatifs. Il est vrai que les membres de cette famille d’ophidien sont dangereux, et potentiellement mortels mais ils sont loin d’être méchants, ni de mériter la réputation qu’on leur donne. Quand on regarde le nombre d’accident comparés au nombre de rencontre avec le grage, finalement, quand on se fait mordre c’est vraiment qu’on joue de malchance. J’ai croisé la route de plusieurs dizaines voir centaines d’individus, et quelques fois, mon pied s’est même posé à quelques centimètres de l’animal, mais je n’ai jamais été mordu. Paradoxalement, mon père, le lendemain de son arrivée sur le territoire s’est fait mordre, lors de notre première incursion en forêt primaire. Cela lui a finalement valu une belle frayeur et un séjour à l’hopital, mais aujourd’hui il n’en garde absolument aucune séquelle.

Le plus courant, et aussi le responsable de la plupart des morsures en Guyane est le Bothrops atrox – Grage carreaux ou grage fer de lance. En effet il s’adapte très bien à l’anthropisation du territoire, et se trouve donc dans les zones péri-urbaines voir urbaines. Un individu qui semait la panique a été récupéré par les gendarmes en plein Kourou il y a de cela quelques semaines. En tout, on compte six vipéridaes sur le plateau des Guyanes, et avec des moeurs bien différents. Du crotale des savanes, qui comme son nom l’indique, ne vit pas en forêt mais dans les savanes du littoral (un biotope par ailleurs en danger), au grage jaquot – Bothrops bilineatus, purement arboricole et vivant seulement en forêt primaire très peu impactée par l’homme, en passant par le mystérieux grage lichen – Bothrops taeniatus, vu une seule fois en Guyane par des herpétologues il y a bien des années, mais bien présent de l’autre coté du Maroni, au Suriname.

Voici donc les grages du plateau des Guyane :

Bothrops atrox – Grage carreaux ou grage fer de lance

Bothrops brazili – Grage petit carreaux ou grage orangé

Bothriopsis bilineatus – Grage jaquot

Bothriopsis taeniatus – Grage lichen (ces individus n’ont pas été trouvé en Guyane)

Crotalus durissus – Crotale des savanes ou serpent à sonnette

Lachesis muta – Grage grand carreaux ou maitre de la brousse

Quelques unes de ces photos, vous l’avez surement remarqué dans le copyright appartiennent à un collègue et ami, Vincent Premel. Je vous encourage à aller faire un tour surson site, il en vaut le détour : http://vincentpremel.com/

PS : Le titre est plus poétique que scientifique, le plateau des Guyanes n’est qu’une petite partie de l’Amazonie et il existe d’autres espèces de viperidés dans d’autres pays amazoniens.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :