Étiquette : Dans les forets de guyane

+

Je coche, tu coches, nous cochons …

La « coche » est l’un des objectifs du naturaliste, amateur, passionné, néophyte, éclairé, spécialisé …. On espère rêve tous de La coche. Celle qui nous pousse à sortir tôt le matin, qui nous fait nous coucher tard le soir … Il y a toute sorte de cocheur. L’opportuniste, le cocheur fou, le cocheur chanceux, le cocheur méritant, d’ailleurs, peut-on réellement mériter une coche ? Bon … Lire la suite Je coche, tu coches, nous cochons …

+

La route du marais

Il était une route, sinueuse et torturée. Un passage mystérieux qui frayait un chemin à ceux qui le veulent, au cœur de la forêt, par le sommet de la montagne, jusqu’au marais. Je l’ai parcouru cet itinéraire. De nombreuses fois exploré les layons qui s’en échappent, pour fuir le goudron transpirant. Et la sylve de kaw m’a offert des kyrielles de surprises. De nombreuses … Lire la suite La route du marais

+

Un petit saut pour le fleuve, un grand pas …

Haaa, le lac de petit saut, ses myriades d’îlots, ces kyrielles de troncs morts qui essaient de tendre encore un peu vers le ciel, écho lugubre de la majesté qui autrefois habitait cette forêt. Désormais noyée. Exécutée sur l’autel de la consommation énergétique d’une humanité égoïste et orgueilleuse. Aujourd’hui devenu un haut lieu de l’observation animale, ce sanctuaire encore quelques peu préservé par endroit … Lire la suite Un petit saut pour le fleuve, un grand pas …

+

Biche, o ma biche !

Plusieurs espèces de cervidés bondissent dans la jungle guyanaise. Des proies de choix pour les prédateurs, du jaguar à l’homme, en passant par le caïman et l’anaconda. Les dangers sont nombreux pour le bambi d’Amazonie. Ma première biche en photo fut le fameux cariacou, aussi appelée biche des palétuviers. Seulement, ce que je ne vous dit pas, c’est que je n’ai pas fait exprès … Lire la suite Biche, o ma biche !

+

Belizon

La forêt domaniale de Belizon se situe à quelques kilomètres avant Regina, sur la route du Brésil pour moi, le Kouroucien. Un ami y possède un camp en pleine jungle. Un endroit idéal pour y passer quelques jours. Tout confort (du moins, ce qu’on peut exiger en forêt, à savoir douche, gazinière, toilette …. ), ce lieu n’en est pas moins un spot privilégié … Lire la suite Belizon

+

Saison sèche …

Il est vrai, la saison sèche n’est de loin pas la meilleure pour multiplier les observations de reptiles ou d’amphibiens. Du coup avec Julien, nous nous rabattons sur l’ornitho principalement. Enfin bon, je dois admettre que je prends de plus de plaisir à photographier les oiseaux qui me font le privilège de passer devant l’objectif. En particulier quand ceux ci sont colorés et pas … Lire la suite Saison sèche …